fbpx
Cancer et Covid-19, continuer à se soigner est essentiel !

Cancer et Covid-19, continuer à se soigner est essentiel !

Les difficultés s’accumulent pour les personnes atteintes de maladies graves pendant cette période tragique liée à l’épidémie de CoronaVirus. Pas plus tard que le 19 mai 2020, Olivier Véran ministre de la santé déclarait dans son allocution conjointe avec le premier ministre que « l’on observe une forte baisse du dépistage de certains cancers ». Ceci s’explique de part le confinement mis en place mais aussi et surtout à la peur liée aux risques de contaminations dans les hôpitaux et dans les cabinets médicaux. Au delà du dépistage, pour les personnes déjà concernées par la maladie, le mot d’ordre est clair, il faut du mieux possible, continuer à se soigner. 

Vivre avec son cancer pendant le confinement

Pour les personnes atteintes d’un cancer, c’est comme si l’on ajoutait un poids à chaque cheville dans un parcours comparé à un Marathon. Des difficultés dont on se serait bien passé pour vaincre ces maladies lourdes. L’OMS rappelle d’ailleurs le taux de mortalité des patients atteints de cancer est 4 à 5 fois plus élevé que pour une personne ne présentant pas de comorbidité. Les mesures les plus strictes sont donc mises en place pour éviter les risques de contamination. Ainsi, faut il le rappeler, les précautions, notamment les gestes barrières pour les patients et leurs proches ainsi que les consignes délivrées par les équipes médicales, doivent être scrupuleusement respectées pour réduire le risque de contamination par le virus.

Mais cela ne signifie pas néanmoins que les patients doivent suspendre leur traitement sans avis médical.

En effet, les spécialistes, oncologues, dermatologues, radiologues, peuvent adapter le suivi de leurs patients. Leur séance peut être reprogrammée afin de garantir les meilleures conditions de sécurité et d’éviter, si le traitement est dispensé à l’hôpital, tout contact avec des personnes potentiellement porteuses du COVID-19. La SFRO (Société Française de Radiothérapie et Oncologie), le SNRO (Syndicat National des Radiothérapeutes et Oncologues) et la SFPM (Société Française de Physique Médicale) se sont d’ailleurs réunis et ont rédigé fin Mars des recommandations à l’usage des professionnels du secteurs.  De nombreux hôpitaux et services de cancérologie se sont adaptés, des circuits spécifiques se sont mis en place dans les établissements afin d’éviter tout contact et la transmission du virus. La mobilisation de l’ensemble de la communauté médicale doit permettre à chacun de bénéficier des soins dont il a besoin en cette période troublée, afin de pouvoir continuer de lutter contre le cancer. 

Les professionnels de santé et les patients pendant le confinement

En dehors de l’hôpital, un travail conséquent est mené par les professionnels de santé. Ils ont identifié, en cette période d’épidémie, des solutions comme les évolutions possibles du rythme, des modalités de suivi et de traitement pour les patients. Ainsi certains traitements de chimiothérapie dispensés par voie intraveineuse sont remplacés par des médicaments qui se prennent par voie orale. Ces décisions sont prises de manière collégiale et font l’objet d’un suivi d’évolution du traitement est inscrite dans le dossier du patient.

Toutefois, chaque situation étant unique, les patients ne doivent pas hésiter à prendre contact par téléphone, téléconsultation ou mail, avec leur équipe de soins ou leur médecin traitant, seuls, habilités à leur répondre de façon personnalisée.

La délivrance de vos médicaments et solutions capillaires

Les pharmacies sont des relais importants pour les patients avec du personnel parfois qualifié spécifiquement en Oncologie et pouvant répondre aux interrogations et apporter des premières réponses. Les traitements secondaires provoquant des effets indésirables tels que les problèmes de peau ou de perte de cheveux peuvent aussi être traités. Margaux, pharmacienne spécialisée en oncologie de la Pharmacie du Manoir d’Halluin réponds par exemple à toutes vos questions par téléphone au 03 20 03 72 27.

Margaux de la Pharmacie d'Halluin

Chez 1001Perruques, nous avons développé un partenariat avec 44 pharmacies, principalement dans les hauts de France, qui disposent d’espaces de confidentialité. Ces professionnels sont à votre disposition pour vous aider à trouver votre prothèse capillaire, des turbans et bonnets de chimiothérapie ou des franges. Toutes les pharmacies vous reçoivent avec toutes les précautions pour vous permettre en temps de confinement de trouver une solution qui vous correspondent et qui vous permettra de retrouver confiance en vous.

Vous pourrez y retrouver tous les produits de la collection Ma Chevelure, disponible également sur notre site internet 1001perruque.com.

Collection Ma Chevelure

Pour contacter les pharmacies ou obtenir la liste complète, rien de plus simple, rendez-vous directement sur notre siteMa Chevelure

Pour tous renseignements supplémentaires, vous pouvez nous contacter au 09.72.55.30.50  (prix d’un appel local) ou par mail à l’adresse [email protected] ainsi que consulter notre site internet 1001perruques.com

 

Back to Top
error

Suivez-nous sur les réseaux :